Journée vers l’île aux oiseaux et les cabanes tchanquées

Journée vers l’île aux oiseaux et les cabanes tchanquées

L’île aux Oiseaux

Private Captain vous propose ses services de marin privé sur votre bateau ou sur votre bateau de location.

Vers l’île aux Oiseaux. L’accès est libre et se fait selon les recommandations du « chef de bord ». L’île est un haut fond et son approche est délicate et se fait à marée descendante, l’échouage pouvant se situer à plusieurs centaines de mètres de la rive. Il vous faut alors parcourir cette distance dans la vase, au milieu des parcs à huîtres et des pignots (évitez les pieds nus…)

Toutes les précautions sont à prendre sur l’île, ne vous écartez pas des chemins existants, notamment pour respecter la flore, fragile composée d’espèces rares (jonçaies, statices, salicornes vivaces, soudes maritimes…). Attention à ne pas vous enliser sur les terrains mouvants de ces zones humides).

Vous pourrez observer les colonies d’oiseaux qui vivent là et qui ont donné son nom récent à l’île, qui autrefois s’appelait lîle de La Teste ou de Matelote. Sédentaires ou migrateurs, nicheurs ou hivernants, environ 150 espèces ont été recensées.

Autrefois, l’île était une ère de pacage, on y emmenait paître vaches et chevaux, que l’on faisait traverser à marée basse depuis la pointe aux Chevaux entre Grand Piquey et Petit Piquey, mais tout a été stoppé après une tempête qui submergea l’île en 1882 et décima les troupeaux.

Site naturel classé depuis 2008, l’île compte 53 cabanes (dont les deux célèbres cabanes tchanquées). Onze sont privées, et les 42 autres dépendent du Domaine public maritime et sont donc soumises à une Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) délivrée pour une durée de 7 ans.

Elles sont regroupées en six « quartiers »: le Port de l’île, le Saous, l’Afrique, le Truc Vert, l’Îlot et celui des cabanes tchanquées. Ces cabanes furent autrefois construites pour la pêche et la chasse plus que pour l’ostréiculture. Elles servent aujourd’hui de « résidences secondaires » (il est interdit d’y demeurer à l’année), le confort y est rudimentaire, pas de réseau électrique, quelques panneaux solaires pour certaines cabanes, ni d’eau courante, mais un puit artésien permet de s’alimenter en eau douce.

 

Les cabanes tchanquées

Les deux cabanes tchanquées du Bassin d’Arcachon font partie de son patrimoine. Juchées sur pilotis, elles sont établies sur un banc de sable et sont  isolées de la terre ferme à chaque marée haute. C’est la comparaison avec le berger landais veillant sur son troupeau et juché sur ses échasses (« chancas » en gascon).

En 1860, Napoléon III créait trois premiers Parcs Impériaux au nord de l’île. La construction des cabanes fut justifiée par la difficulté rencontrée par les ostréiculteurs, tributaires des marées, qui ne disposaient alors que de pinasses à voile et à rames pour rejoindre les parcs. Ainsi, la première cabane tchanquée a pour vocation la surveillances des parcs à huîtres. La première cabane tchanquée, érigée en 1883 fut détruite par une tempête en 1943, puis reconstruite en 1945 (cabane noire aux volets rouges, dite cabane 51). Cette cabane est d’origine et était occupée jusqu’en 2019 dans le cadre d’une AOT qui n’a pas été renouvellée par les titulaires.  En effet, ce monument est à son tour victime des éléments de la mer et rique de s’écrouler. La municipalité de La Teste-de-Buch et le Conservatoire du Littoral ont annoncé de prendre en charge les travaux de rénovation.

La deuxième cabane (cabane aux volets blancs, dite Cabane 53) a été construite comme lieu de villégiature. Cette dernière, très endommagée a été démolie et reconstruite à l’identique en 2007 par la mairie de La Teste-de-Buch.

 

Cap vers les Cabanes et tour de l’île

Réservez votre marin privé pour une balade personalisée sur votre bateau ou sur votre bateau de location.

Info & réservation auprès de PRIVATE CAPTAIN:

  • Tel.: 06 52 12 21 94
  • Mail.: antoine@private-captain.fr